Qu’est-ce que la politique commerciale ? Instruments de politique commerciale

quelle est la politique commerciale

Une politique commerciale ou politique commerciale est une politique gouvernementale régissant le commerce avec d'autres pays. Cela couvre les droits de douane, les subventions commerciales, les quotas d'importation, les restrictions volontaires à l'exportation et les restrictions sur la création d'entreprises étrangères, la réglementation du commerce des services et d'autres obstacles au commerce international.

Les pays qui font partie d’une union économique ont souvent une politique commerciale unique qui détermine la manière dont les pays membres peuvent interagir avec les pays non membres.

Par exemple, les pays membres de l’Union européenne ont une politique commerciale commune.

À l’époque moderne, la politique commerciale de chaque pays repose généralement sur l’encouragement des exportations et le découragement des importations. Les exportations sont encouragées en accordant des taux de fret préférentiels sur les exportations, des subventions, etc. Les importations sont entravées par l'érection de murs tarifaires, de contrôles de change, de système de quotas, de campagne d'achat au pays, etc.

22 Caractéristiques/objectifs des politiques commerciales

  1. Améliorer et étendre l'aide/coopération internationale par l'échange de marchandises et la conclusion d'un contrat avec différents pays.
  2. Créer un marché international pour nos produits locaux afin d’augmenter les exportations.
  3. Participer au salon international pour présenter nos produits locaux à travers des initiatives gouvernementales ou privées.
  4. Prendre les mesures appropriées pour promouvoir l’exportation d’articles non traditionnels.
  5. Lancer des campagnes publicitaires pour créer un nouveau marché pour les produits traditionnels.
  6. Créer un environnement favorable au commerce extérieur.
  7. Fournir des facilités d’exportation aux exportateurs.
  8. Réduire les importations de produits de luxe.
  9. Importer des matières premières, des machines, des pièces et des accessoires nécessaires à la production de biens.
  10. Promouvoir la création d’industries orientées vers l’exportation.
  11. Pour répondre aux besoins en biens essentiels.
  12. Pour encourager le gouvernement. et l'industrie du secteur privé pour commerce extérieur.
  13. Stabiliser le taux de change.
  14. Promouvoir l’exportation de la main d’œuvre, augmenter les gains en devises.
  15. Encourager les investissements nationaux et étrangers dans le développement industriel global.
  16. Encourager en particulier le développement des petites industries et des industries artisanales.
  17. Encourager le développement d’industries agro-alimentaires et agro-alimentaires.
  18. Stimuler le développement d’industries basées sur des matières premières et des technologies indigènes
  19. Motiver les investissements dans les industries intermédiaires et de base
  20. Créer des opportunités possibles de revitalisation et de réhabilitation en contrôlant la qualité des produits et
  21. Prendre des mesures appropriées pour prévenir la pollution de l'environnement et maintenir l'équilibre écologique.
  22. Contrôler le commerce interne/externe et les autres activités commerciales de l'économie

8 Instruments de politique commerciale

Tarif

Un tarif est une taxe ou un droit perçu sur le produit échangé lorsqu'il traverse une frontière nationale. Un droit d’importation est un droit sur le produit importé, tandis qu’un droit d’exportation est un droit sur le produit exporté.

Les droits de douane peuvent être ad valorem, spécifiques ou composés. Le droit ad valorem est exprimé sous forme d’un pourcentage fixe de la valeur du produit échangé.

Le tarif spécifique est exprimé sous la forme d'une somme fixe par unité physique du produit échangé. Enfin, un droit composé est une combinaison d’un droit ad valorem et d’un droit spécifique.

Quotas

Un quota d'importation est une restriction directe sur la quantité d'un produit pouvant être importé. La restriction est généralement appliquée en délivrant des licences à certains groupes de particuliers ou d'entreprises.

Par exemple, les États-Unis imposent un quota sur les importations de fromages étrangers.

Les seules entreprises autorisées à importer du fromage sont certaines sociétés commerciales, chacune d'entre elles ayant le droit d'importer un nombre maximum de livres de fromage chaque année.

Subventions à l'exportation

Une subvention à l'exportation est un paiement versé à une entreprise ou à un particulier qui expédie un produit à l'étranger.

Restriction volontaire des exportations

La restriction volontaire des exportations fait référence au cas où un pays importateur incite un autre pays à réduire « volontairement » ses exportations d'un produit, sous la menace de restrictions commerciales globales plus élevées lorsque ces exportations menacent l'ensemble d'un pays.

Les États-Unis ont négocié une limitation volontaire des exportations d’automobiles japonaises en 1981.

Exigences de contenu local

Une exigence de contenu local est une réglementation qui exige qu'une fraction spécifiée d'un bien final soit produite dans le pays.

Subventions aux crédits à l'exportation

C’est comme une subvention à l’exportation, sauf qu’elle prend la forme d’un prêt bonifié accordé à l’acheteur. Les États-Unis disposent d’une institution gouvernementale, l’Export-Import Bank, qui se consacre à l’octroi de prêts au moins légèrement subventionnés pour aider les exportations.

Obstacles administratifs

Parfois, un gouvernement souhaite restreindre les importations sans le faire officiellement. Il est facile de modifier les procédures normales de santé, de sécurité et douanières pour ériger des obstacles substantiels au commerce.

L'exemple classique est le décret français de 1982 selon lequel tous les magnétoscopes japonais doivent passer par le petit bureau de douane de Poitiers, limitant ainsi les importations réelles à une poignée.

Contrôle des échanges

Le contrôle des changes fait référence aux restrictions sur l'achat et la vente de devises. Il est exploité sous diverses formes par de nombreux pays, notamment ceux de TP4Te qui connaissent des pénuries de devises fortes.

Un gouvernement peut utiliser le contrôle des changes pour limiter le nombre de produits que les importateurs peuvent acheter avec une devise particulière. Par exemple, en 1985, la Chine a imposé des restrictions strictes sur les dépenses en devises.