Lettre de mission d'audit : signification, contenu, modèle, format

Lettre de mission d'audit : signification, contenu, modèle, format

Les normes d'audit exigent que l'auditeur et le client conviennent des termes de la mission. Les conditions convenues doivent être écrites et la forme habituelle serait une lettre de mission.

Toute autre forme de contrat approprié peut toutefois être utilisée. Il s'agit d'un contrat écrit entre l'auditeur et le client, attestant la compréhension des deux parties de la relation professionnelle.

Dans l'intérêt du client et de l'auditeur, l'auditeur envoie une lettre de mission, de préférence avant le début de la mission, afin d'éviter tout malentendu concernant la mission.

Qu’est-ce qu’une lettre de mission d’audit ?

La lettre de mission d'audit confirme l'acceptation de l'audit par l'auditeur et comprend l'objectif, la portée et l'étendue des responsabilités de l'audit.

La lettre de mission d'audit documente et confirme l'acceptation par l'auditeur de la nomination, l'objectif et la portée de l'audit, l'étendue des responsabilités de l'auditeur envers le clientCommunication efficace

La délivrance de la lettre de mission est l'une des procédures à suivre avant le début d'un audit et fait suite à la nomination pour une nouvelle mission d'audit.

Une lettre de mission est envoyée par un auditeur à son client après la réception de la communication concernant sa nomination, mais de préférence avant le début de la mission, précisant l'étendue de ses responsabilités pour éviter tout malentendu concernant sa mission et ses documents et confirmant l'acceptation. de nomination, les objectifs et la portée de l'audit, l'étendue des responsabilités et les forme de rapports à remettre au client.

Objectifs de la lettre de mission

Les principaux objectifs d’une lettre de mission sont les suivants :

  1. Il définit clairement l'étendue des responsabilités de l'auditeur et minimise la possibilité de tout malentendu entre le client et l'auditeur.
  2. Il fournit une confirmation écrite de l'acceptation par le commissaire aux comptes de sa nomination, de l'étendue d'un audit et de la forme de son rapport.
  3. Le client prend conscience des responsabilités statutaires des administrateurs, qui ne sont en aucun cas diminuées par la nomination d'un commissaire aux comptes.
  4. La direction est informée que les tests d'audit seraient basés sur les résultats d'une évaluation du contrôle interne..
  5. Le client a expliqué les exigences statutaires de l'ordonnance de la société et, dans la mesure où les questions à signaler sont satisfaites par la loi, l'auditeur serait libre de faire rapport sur la question pour laquelle il n'est pas satisfait.
  6. Le client est informé des autres services professionnels que le vérificateur peut lui fournir.
  7. Le client est informé que la découverte d'une fraude n'est pas l'objectif principal de l'audit.
  8. L'étendue des travaux spéciaux ou supplémentaires est également déterminée.
  9. Les bases du calcul des frees sont portées à la connaissance du client.

Lettre de fiançailles à qui envoyé

Il doit être envoyé à l'adresse suivante :

  1. La lettre de mission doit être envoyée à tous les nouveaux clients peu après la nomination en tant qu'auditeur et, en tout état de cause, avant le début de la première mission d'audit.
  2. Dès qu'une opportunité appropriée se présente, une lettre de mission peut également être envoyée aux clients existants auxquels aucune lettre de ce type n'a été envoyée auparavant.
  3. Lorsqu'il y a un changement dans la nature et l'étendue de la mission ou un changement dans les spécifications du poste, la direction, la taille et le secteur d'activité, ainsi que la méthode de traitement des données, la communication d'une telle lettre revêt une plus grande importance.
  4. Lorsqu'un commissaire aux comptes d'une société mère est également commissaire aux comptes de ses filiales, une lettre de mission distincte doit être adressée à chaque société auditée par lui.
  5. Lorsqu'il y a des co-commissaires, une lettre de mission dans des termes similaires est envoyée par chaque commissaire aux comptes lorsqu'aucune lettre conjointe n'est envoyée.

Contenu de la lettre de mission

1. Responsabilités de l'auditeur

La lettre de mission doit expliquer les obligations statutaires et professionnelles ainsi que les responsabilités en matière de reporting.

2. Responsabilités de la direction

La lettre de mission doit souligner les responsabilités statutaires de la direction en matière maintenir une bonne préparation comptable des états financiers, institution de contrôle interne, de sélection et d'application des politiques comptables et de sauvegarde des actifs.

3. Portée de l'audit

Il convient d'indiquer que le l’audit sera effectué conformément aux normes d’audit internationales et concernant les déclarations internationales pertinentes sur l'audit. Il convient de souligner que l'auditeur s'assurera :

  • en effectuant les tests et procédures adéquatement nécessaires ;
  • l'étendue des tests de corroboration dépendra d'une évaluation du système comptable et d'une évaluation appropriée du contrôle interne ;
  • il attendra de la direction des éléments probants pertinents et fiables dans les domaines pour lesquels des éléments probants indépendants ne sont pas disponibles.

Consultez notre article sur le portée de l'audit.

4. Représentations de la direction

Il doit indiquer que l'auditeur, avant la finalisation de l'audit, peut demander une déclaration écrite à la direction concernant les questions ayant un effet significatif sur les états financiers.

5. Irrégularités et fraude

La lettre de mission doit préciser que la direction est responsable de la prévention et de la détection des irrégularités et des fraudes. Il convient de préciser que l'objectif principal d'un audit n'est pas de découvrir des fraudes et des détournements.

6. Autres prestations

La lettre de mission doit décrire de manière adéquate la nature et l'étendue des services qu'un auditeur peut fournir en plus de ses responsabilités d'auditeur.

7. Frais

Les frais et la base sur laquelle ils sont calculés.

8. Confirmation du client

La lettre de mission doit inclure une demande adressée à la direction afin qu'elle confirme par écrit son accord sur les termes de la lettre de mission.

Acceptation d'un changement d'engagement

Avant de réaliser la mission, l'auditeur qui est tenu de modifier la mission en faveur d'une mission fournissant un niveau d'assurance inférieur doit évaluer l'opportunité de le faire.

Une demande du client visant à ce que l'auditeur modifie la mission peut résulter d'un changement de circonstances affectant la nécessité du service, d'un malentendu quant à la nature d'un audit ou d'un service connexe initialement demandé, ou d'une restriction sur la portée de la mission. , qu'elle soit imposée par la direction ou causée par les circonstances.

Un changement de circonstances affectant les exigences de l'entité ou un malentendu concernant la nature du service initialement demandé serait normalement considéré comme une base raisonnable pour demander une modification de la mission.

Avant d'accepter de modifier une mission d'audit en un service connexe, un auditeur engagé pour effectuer un audit conformément aux Normes internationales d'audit (ISA) examinera toutes les implications juridiques ou contractuelles du changement en plus des questions ci-dessus.

Lorsque les termes de la mission sont modifiés, l'auditeur et le client doivent se mettre d'accord sur les nouvelles conditions.

Obtention de la mission d'audit

Les normes professionnelles exigent que les cabinets d’audit établissent des politiques et des procédures pour décider s’il convient d’accepter de nouveaux clients et de conserver les clients actuels.

Le but de ces politiques est de minimiser la probabilité qu'un auditeur soit associé à des clients dont il n'est pas indépendant, manque d'intégrité ou accepte une mission pour laquelle il n'a pas l'aptitude ou la compétence pour effectuer.

Si un auditeur n’est pas indépendant d’un client, cela peut conduire au non-respect des exigences éthiques et à une mauvaise publicité.

Si un auditeur est associé à un client qui manque d'intégrité ou s'il n'a pas les aptitudes et les compétences nécessaires pour effectuer l'audit, le risque augmente que des anomalies significatives puissent exister et ne pas être détectées par l'auditeur.

Étapes à suivre pour accepter une mission d’audit

Lettre de mission d'audit : signification, contenu, modèle, format

Exemple de lettre de mission d’audit

La lettre suivante est destinée à être utilisée comme guide en conjonction avec les considérations décrites dans la présente ISA et devra être modifiée en fonction des exigences et des circonstances individuelles.

Au conseil d’administration ou au représentant approprié de la haute direction :

Vous nous avez demandé de auditer le bilan de …………………………………………. à la date du ………………………………………….. ainsi que les états des résultats et des flux de trésorerie correspondants pour l'exercice clos à cette date. Nous sommes heureux de confirmer notre acceptation et notre compréhension de cet engagement par la présente lettre. Notre audit sera effectué dans le but d'exprimer une opinion sur les états financiers.

Nous effectuerons notre audit conformément aux Normes internationales d’audit (ou nous référerons aux normes ou pratiques nationales pertinentes). Ces normes requièrent la mise en œuvre de plans et de réalisations permettant d'obtenir l'assurance raisonnable que les états financiers ne comportent pas d'anomalies significatives. Un audit consiste à vérifier, par sondages, les éléments justifiant des montants et informations figurant dans les états financiers. Un audit comprend également l'appréciation des principes comptables suivis et des estimations significatives faites par la direction ainsi que l'appréciation de la présentation d'ensemble des états financiers.
En raison de la nature des tests et des autres limites inhérentes à un audit, ainsi que des limites inhérentes à tout système de comptabilité et de contrôle interne, il existe un risque inévitable que même certaines anomalies significatives ne soient pas découvertes.

Outre notre rapport sur les états financiers, nous prévoyons de vous fournir une lettre distincte concernant toute faiblesse significative des systèmes comptables et de contrôle interne qui viendrait à notre connaissance.

Nous vous rappelons que la responsabilité de l'établissement des états financiers incluant une information adéquate incombe à la direction de la société. Cela comprend la tenue de registres comptables et de contrôles internes adéquats, la sélection et l'application de politiques comptables et la sauvegarde des actifs de l'entreprise. Dans le cadre de notre processus d'audit, nous demanderons à la direction une confirmation écrite concernant les déclarations qui nous ont été faites dans le cadre de l'audit. Nous attendons avec impatience une pleine coopération avec votre personnel et nous sommes convaincus qu'il mettra à notre disposition tous les dossiers, documents et autres des informations sont demandées dans le cadre de notre audit. Nos honoraires, qui seront facturés au fur et à mesure de l'avancement des travaux, sont basés sur le temps requis par les personnes affectées à la mission majoré des déboursés. Les taux horaires individuels varient en fonction du degré de responsabilité impliqué et de l'expérience et des compétences requises.

Cette lettre sera en vigueur pour les années futures à moins qu'elle ne soit résiliée, modifiée ou remplacée.
Veuillez signer et retourner la copie ci-jointe de cette lettre pour indiquer qu'elle est conforme à votre compréhension des dispositions prises pour notre audit des états financiers.

XYZ & Cie.
Reconnu au nom de la société ABC par
(signé)

Nom et titre

Date:……………

Lettre de mission en cas d'audits de composants

Lorsque l'auditeur d'une entité mère est également l'auditeur de sa filiale, succursale ou division (composante), les facteurs qui influencent la décision d'envoyer ou non une lettre de mission distincte à la composante sont les suivants :

  1. Qui nomme le commissaire aux comptes de la composante ?
  2. Si un rapport d'audit distinct doit être émis sur le composant.
  3. Exigences légales.
  4. L'étendue de tout travail effectué par d'autres auditeurs.
  5. Degré de propriété par un parent.
  6. Degré d'indépendance de la gestion de la composante.

Lettre de mission en cas d'audits récurrents

Lors des audits récurrents, l'auditeur doit déterminer si les circonstances nécessitent une révision des termes de la mission et s'il est nécessaire de rappeler au client les termes existants de la mission.

L'auditeur peut décider de ne pas envoyer de nouvelle lettre de mission à chaque période.

Cependant, les facteurs suivants peuvent justifier l’envoi d’une nouvelle lettre :

  1. Toute indication que le client comprend mal l'objectif et la portée de l'audit.
  2. Toutes conditions révisées ou spéciales de l’engagement.
  3. Un changement récent de la haute direction ou des personnes chargées de la gouvernance.
  4. Un changement de propriétaire important.
  5. Un changement significatif dans la nature ou la taille de l'activité du client.
  6. Exigences légales ou réglementaires.

Acceptation d'un changement d'engagement

S’il est demandé à l’auditeur de modifier la mission pour en adopter une autre fournissant un niveau d’assurance inférieur, il doit en examiner le caractère approprié.

Supposons que l'audit soit un contrôle légal des comptes (également appelé contrôle financier). Dans ce cas, l'auditeur doit fournir un audit approprié comme l'exige la loi, donnant une assurance raisonnable de la véracité et de l'équité de la mission.

Si les conditions sont modifiées, l'auditeur et le client doivent être d'accord. Si l’auditeur et le client ne parviennent pas à s’entendre, l’auditeur doit se retirer de l’accord existant.

En cas d'acceptation du changement dans une lettre de mission, les actions suivantes pourraient être prises :

  1. Avant de réaliser la mission, l'auditeur à qui il est demandé de modifier la mission en une mission fournissant un niveau d'assurance inférieur doit évaluer l'opportunité de le faire.
  2. Lorsque les termes de la mission sont modifiés, l'auditeur et le client doivent se mettre d'accord sur les nouvelles conditions.
  3. L'auditeur ne doit pas accepter un changement de mission sans justification raisonnable.
  4. Supposons que l'auditeur ne puisse pas accepter une modification de la mission et qu'il ne soit pas autorisé à poursuivre la mission initiale. Dans ce cas, l'auditeur doit se retirer et déterminer s'il existe une obligation, contractuelle ou autre, de rendre compte à d'autres parties, telles que les personnes constituant le gouvernement d'entreprise ou les actionnaires, des circonstances nécessitant le retrait.