Étapes de formation de la personnalité

Étapes de formation de la personnalité

Le développement de la personnalité est le développement d’un modèle organisé de comportements et d’attitudes qui rendent une personne distinctive. Le développement de la personnalité se produit grâce à l’interaction continue du tempérament, du caractère et de l’environnement.

La façon dont la personnalité se développe depuis l’enfance jusqu’à l’âge adulte est une étude intéressante et utile. Les psychologues ont identifié différentes étapes dans le développement de personnalité. Les plus importants d’entre eux ont été expliqués ici.

Les étapes de Freud

Sigmund Freud est probablement le théoricien le plus connu en matière de développement de la personnalité.

Les étapes du développement psychosexuel de Freud sont, comme d'autres théories des étapes, complétées dans un ordre prédéterminé et peuvent aboutir soit à une réussite, soit à une personnalité saine, soit à un échec, conduisant à une personnalité malsaine.

En 1905, Freud parlait des étapes du développement de la personnalité. Freud croyait que la personnalité humaine était composée de trois parties interdépendantes : le ça, le moi et le surmoi.

Selon sa théorie, ces parties s’unifient à mesure que l’enfant traverse les cinq étapes du développement psychosexuel. Ces étapes sont :

Oral/Dépendance : Cette étape se déroule de la naissance à l’âge d’un an. Au cours de la phase orale, la principale source d'interaction du nourrisson se fait par la bouche, de sorte que le réflexe d'enracinement et de succion est particulièrement important.

Si les besoins bucco-dentaires d'un enfant ne sont pas satisfaits pendant la petite enfance, il peut développer des habitudes négatives telles que se ronger les ongles ou sucer le pouce pour répondre à ce besoin fondamental.

Entraînement anal/pot

Dans cette deuxième étape, l’enfant apprend à contrôler ses fonctions corporelles. S'il n'est pas manipulé correctement, il peut devenir rétentif, contrôlant ou rigide. Cette étape se déroule de un à trois ans.

Au cours de la phase anale, Freud pensait que la libido se concentrait principalement sur le contrôle des mouvements de la vessie et des intestins.

Le conflit majeur à ce stade est l’apprentissage de la propreté : l’enfant doit apprendre à contrôler ses besoins corporels. Développer ce contrôle conduit à un sentiment d’accomplissement et d’indépendance.

Selon Freud, le succès à ce stade dépend de la manière dont les parents abordent la toilette. entraînement. Les parents qui utilisent les éloges et les récompenses pour avoir utilisé les toilettes au moment approprié encouragent les résultats positifs et aident les enfants à se sentir capables et productifs.

Stade phallique

À ce stade, l’enfant prend conscience du masculin et du féminin.

La personnalité est pleinement développée à ce stade. Au cours de cette étape, les enfants d'âge préscolaire prennent plaisir à leurs organes génitaux et, selon Freud, commencent à lutter contre les désirs sexuels envers le parent du sexe opposé (les garçons envers les mères et les filles envers les pères).

Pour les garçons, c'est ce qu'on appelle le complexe d'Œdipe, impliquant le désir du garçon pour sa mère et son besoin de remplacer son père qui est considéré comme un rival pour attirer l'attention de la mère. Le complexe Electra est la version féminine dans laquelle la fillette éprouve de la colère envers sa mère.

ScèneÂgeChara majeur
OralDe la naissance à un anIntérêt pour la gratification orale en suçant, en mangeant, en mettant la bouche et en mordant.
AnalUn an à trois ansLa gratification de l'expulsion et de la rétention des forces ; accepter les contrôles de la société relatifs à l'apprentissage de la propreté.
PhalliqueTrois à quatre ansIntérêt pour les organes génitaux, face au conflit œdipien, conduisant à l'identification au parent de même sexe.
Latence4-6 ans à l'adolescenceLes préoccupations sexuelles sont largement sans importance.
GénitalDe l'adolescence à l'âge adulteLa réémergence des intérêts sexuels et l’établissement d’une relation sexuelle mature.

Période de latence

Cette étape commence au moment où les enfants entrent à l’école et se préoccupent davantage des relations avec leurs pairs, des passe-temps et d’autres intérêts. Les enfants commencent à se comporter de manière moralement acceptable et adoptent les valeurs de leurs parents et d’autres adultes importants.

La période de latence est une période d'exploration au cours de laquelle l'énergie sexuelle est toujours présente, mais elle est dirigée vers d'autres domaines tels que les activités intellectuelles et les interactions sociales. Cette étape est importante dans le développement des compétences sociales et communicatives ainsi que de la confiance en soi.

Génital

Depuis l'âge de 12 ans jusqu'au sommet de la puberté, cette étape est classée par le réveil de l'intérêt sexuel. Au cours de la dernière étape du développement psychosexuel, l’individu développe un fort intérêt sexuel pour le sexe opposé. Cette étape commence pendant la puberté mais dure tout le reste de la vie d'une personne.

Si les autres étapes ont été franchies avec succès, l’individu doit désormais être équilibré, chaleureux et bienveillant. Le but de cette étape est d’établir un équilibre entre les différents domaines de la vie.

Pour Freud, les expériences de l’enfance façonnent notre personnalité et notre comportement en tant qu’adultes. Freud considérait le développement comme discontinu ; il croyait que chacun de nous doit passer par une série d'étapes au cours de l'enfance et que si nous manquons d'éducation et de parentalité appropriées au cours d'une étape, nous pouvons rester coincés dans cette étape.

Les scènes d'Erik Erikson

Erik Erikson a donné une nouvelle dimension au développement de la personnalité, qui, selon lui, n'était rien d'autre qu'une extension systématique du développement psychosexuel de Freud.

Erikson a estimé qu'une attention relativement plus grande devrait être accordée aux adaptations sociales plutôt qu'aux adaptations sexuelles de l'individu. Erikson a affirmé qu'une crise psychosociale se produit à chacune des étapes et que pour que la personne ait une personnalité normale et épanouissante ; chaque crise doit être résolue de manière optimale.

Pour Erikson, une crise n'est pas une catastrophe mais un tournant dans le développement d'un individu. Les huit étapes du développement psychologique d'Erikson sont présentées ci-dessous :

ÉtapesConflit de baseÉvénements importantsRésultat
Enfance (de la naissance à 18 mois)Confiance contre méfianceAlimentationLes enfants développent un sentiment de confiance lorsque les soignants leur apportent fiabilité, soins et affection. Faute de cela, cela mènera à la méfiance.
Petite enfance (2 à 3 ans)Autonomie contre honte et douteApprentissage de la propretéLes enfants doivent développer un sentiment de contrôle personnel sur leurs aptitudes physiques et un sentiment d’indépendance. Le succès conduit à des sentiments d’autonomie, l’échec entraîne des sentiments de honte et de doute.
Préscolaire (3 à 5 ans)Initiative contre culpabilitéExplorationLes enfants doivent commencer à affirmer leur contrôle et leur pouvoir sur l’environnement. Le succès à cette étape conduit à un sentiment d’utilité. Les enfants qui tentent d’exercer trop de pouvoir éprouvent de la désapprobation, ce qui entraîne un sentiment de culpabilité.
Âge scolaire (6 à 11 ans)Industrie vs InférioritéÉcoleLes enfants doivent faire face à de nouvelles exigences sociales et scolaires. Le succès à cette étape conduit à un sentiment de compétence, tandis que l’échec entraîne un sentiment d’infériorité.
Adolescence (12 à 18 ans)Confusion entre identité et rôleRelations socialesLes adolescents ont besoin de développer un sentiment d’identité et d’identité personnelle. Le succès mène à un capacité rester fidèle à soi-même, tandis que l'échec conduit à une confusion des rôles et à une faible estime de soi.
Jeune adulte (19 à 40 ans)Intimité vs isolementDes relationsLes jeunes adultes ont besoin d’établir des relations intimes et aimantes avec les autres. Le succès mène à des relations solides, tandis que l’échec entraîne la solitude et l’isolement.
Moyen-âge adulte (40 à 65 ans)Générativité vs stagnationTravail et parentalitéLes adultes doivent créer ou entretenir des choses qui leur survivront, souvent en ayant des enfants ou en créant un changement positif qui profite aux autres. Le succès conduit à des sentiments d’utilité et d’accomplissement, tandis que l’échec entraîne une implication superficielle dans le monde.
Maturité (65 ans au décès)Intégrité de l’ego contre désespoirRéflexion sur la vieLes personnes âgées ont besoin de regarder en arrière et de ressentir un sentiment d’épanouissement. Le succès à ce stade conduit à des sentiments de sagesse, tandis que l’échec entraîne des regrets, de l’amertume et du désespoir.

Les scènes de Jean Piaget

Jean Piaget, psychologue suisse, est crédité des étapes « cognitives » ou « conscientes » du développement de la personnalité. Pour Piaget, ce sont les instincts conscients qui sont des variables importantes dans le développement de la personnalité.

Amoureux des enfants, Piaget a passé la majeure partie de sa vie à observer les enfants afin de comprendre quand et comment ils développaient leurs capacités de raisonnement. Il a identifié quatre étapes du développement de la personnalité (Aswathappa, 2002).

ÉtapesTranche d'âgeDescription
Sensorimoteur0-2 ansCoordination des sens avec une réponse motrice, curiosité sensorielle pour le monde. Le langage utilisé pour les demandes de catalogage de la permanence des objets s'est développé.
Préopératoire2-7 ansPensée symbolique, utilisation d'une syntaxe et d'une grammaire appropriées pour exprimer des concepts complets. L'imagination et l'intuition sont fortes, mais la pensée abstraite complexe reste difficile. Conservation développée.
Béton Opérationnel7-11 ansLes concepts attachés à des situations concrètes, Temps, espace et quantité sont compris et peuvent être appliqués, mais pas comme des concepts indépendants.
Opérationnel formel11+ ansPensée théorique, hypothétique et contrefactuelle. Logique et raisonnement abstraits. La stratégie et la planification deviennent possibles. Les concepts appris dans un contexte peuvent être appliqués à un autre.

Par sensorimoteur, Piaget voulait dire que le nourrisson réagit aux stimuli de manière assez directe avec peu de traitement complexe de l’information. Durant la phase préopératoire, l'enfant apprend à se séparer de l'environnement et à classer dans un premier temps les objets grâce à l'utilisation de symboles et de mots.

L'étape opérationnelle concrète se caractérise par une compréhension intellectuelle de la notion de conservation d'une masse, quelle que soit sa forme. Dans la phase finale, la phase opérationnelle formelle, le raisonnement peut avoir lieu à des niveaux aussi bien abstraits que concrets.

À ce stade, des choses concrètes doivent être manipulées pour provoquer des comportements, car les employés sont capables d'analyser, de raisonner, d'imaginer et d'évaluer des objets.