43+ conseils pour une écoute active efficace

43+ conseils pour une écoute active efficace

est un acte volontaire, donc améliorer votre capacité d’écoute est en grande partie une question de conditionnement mental ; il faut vouloir s'améliorer. Joseph N. Capella (1987 : 216-17), un psychologue américain, a identifié les compétences verbales et non verbales suivantes pour une écoute efficace.

Conseils pour une écoute active efficace

Inviter des commentaires supplémentaires

Suggérez à la personne qui parle d'ajouter plus de détails ou de fournir des informations supplémentaires. Des expressions telles que « continuez », « quoi d'autre ? » « Qu'avez-vous ressenti à ce sujet ? » et "Est-ce que quelque chose d'autre s'est produit?" encouragez l’orateur à continuer à partager des idées et des informations.

Poser des questions

Renseignez-vous sur les points d'intérêt. Des questions telles que « Pourquoi est-ce arrivé ? » ou "Quelles sont ses conséquences?" peut conduire à plus de précisions.

Identifier les domaines d’accord ou d’expérience commune

Racontez brièvement des expériences passées similaires ou expliquez un point de vue similaire à celui que vous partagez. Le partage d’idées, d’attitudes, de valeurs et de croyances constitue la base de la communication. De plus, de tels commentaires démontrent votre compréhension.

Varier les réponses verbales

Utilisez une variété de réponses telles que « Oui », « Je vois », « Continuez » et « Bien » au lieu de vous fier à une réponse standard et immuable comme « Oui », « Oui », « Oui ».

Fournir des réponses verbales claires

Utilisez des mots et des expressions spécifiques et concrets dans vos commentaires à l’orateur. Des malentendus peuvent survenir si vous ne fournissez pas de réponses faciles à comprendre.

Utiliser des réponses descriptives et non évaluatives

Il vaut mieux dire : « Votre voiture a un phare cassé, un feu arrière grillé et une aile bosselée » (descriptif) que de dire : « Votre voiture est certainement un tas de ferraille » (évaluatif). De même, les propos désobligeants sont considérés comme offensants.

Fournir des déclarations affirmatives et affirmatives

Des commentaires tels que « Oui », « Je vois », « Je comprends » et « Je sais » fournissent une affirmation. Faire des éloges et des déclarations positives spécifiques démontrent votre inquiétude.

Évitez le silence complet

L'absence de réponse suggère que vous n'écoutez pas l'orateur. Le « traitement silencieux » induit par la somnolence ou le manque d’inquiétude peut entraîner une attitude défensive ou de la colère de la part de la personne qui parle. Une rétroaction verbale appropriée démontre votre écoute active.

Accorder à l’autre personne la possibilité d’une audience complète

Permettez à l’autre personne d’approfondir et de détailler ; donner à l'autre personne la possibilité de changer de sujet de discussion ; permettre à l’autre personne de parler sans interruption.

Reformuler le contenu du message du Président

Utilisez la répétition de mots clés, d'expressions et d'idées pour démontrer votre compréhension de la conversation. Ces reformulations doivent être brèves.

Paraphraser le contenu du message de l'orateur

Reformulez le message de l'orateur dans vos mots pour confirmer votre compréhension du contenu du message.

Paraphraser l’intention du message du Président

Démontrez votre compréhension de l'intention de l'orateur en essayant de l'exprimer de manière concise dans vos propres mots.

Faire preuve de réactivité corporelle

Utilisez le mouvement et les gestes pour montrer que vous êtes conscient du message de l'orateur.

Secouer la tête avec incrédulité, vérifier les mesures d'un objet en indiquant la taille avec vos mains et se diriger vers une personne qui divulgue des informations négatives démontre une réactivité corporelle appropriée.

Se pencher en avant

En se penchant vers celui qui parle, un bon auditeur démontre son intérêt pour celui qui parle. Une inclinaison vers l'avant suggère une réactivité ainsi qu'une écoute de l'orateur.

Utiliser l'orientation directe du corps

Ne vous éloignez pas de l’orateur ; au lieu de cela, asseyez-vous ou debout de manière à lui faire directement face. Une position corporelle parallèle offre la plus grande possibilité d'observer et d'écouter les messages verbaux et non verbaux de l'orateur.

Utilisez une posture détendue mais alerte

Votre posture ne doit pas être tendue ou « correcte », mais elle ne doit pas non plus être si détendue que vous semblez vous reposer.

S'affaler suggère une absence de réponse ; une position tendue du corps suggère de la nervosité ou un inconfort ; et une position détendue accompagnée de bras et de jambes croisés, d'une inclinaison vers l'arrière sur une chaise et d'une expression faciale confiante suggère de l'arrogance. Ainsi, votre posture suggère votre intérêt pour celui qui parle.

Établir une position du corps ouvert

Asseyez-vous ou restez debout, le corps ouvert à l'autre personne. Croiser les bras ou les jambes peut être plus confortable pour vous en raison de votre habitude, mais cela suggère souvent que vous êtes fermé psychologiquement et physiquement.

Pour maximiser votre message non verbal à l'autre personne indiquant que vous êtes ouvert à elle, vous souhaiterez vous asseoir ou vous tenir debout sans croiser les bras ni les jambes.

Utilisez une expression faciale et un mouvement de tête positifs et réactifs

Votre visage et votre tête seront au centre de l'attention de l'orateur. L'orateur vous observera et votre expression faciale et vos mouvements de tête seront essentiels.

Démontrez votre inquiétude en hochant la tête pour montrer votre intérêt ou votre accord. Utilisez des expressions faciales positives et réactives, comme sourire et hausser les sourcils.

Établir un contact visuel direct

La personne qui parle observera vos yeux avec intérêt. L'un des premiers signes d'un manque d'intérêt est la tendance de l'auditeur à se laisser distraire par d'autres stimuli de l'environnement. Essayez de vous concentrer et de diriger votre regard vers l'orateur.

Asseyez-vous ou tenez-vous près du haut-parleur

Établir une proximité étroite avec l’orateur présente deux avantages.

Tout d’abord, vous vous mettez dans une position qui vous permet d’entendre l’autre personne et de minimiser les bruits, les images et autres stimuli gênants.

Deuxièmement, vous démontrez votre inquiétude ou vos sentiments positifs à l’égard de l’orateur. Une proximité physique étroite permet une écoute active.

Utiliser la réactivité vocale

Modifiez votre hauteur, votre rythme, votre inflexion et votre volume lorsque vous répondez au locuteur. Faire des changements et des choix appropriés montre que vous écoutez réellement, contrairement à une réponse standard et structurée qui suggère que vous semblez seulement écouter.

Fournir des déclarations de soutien

Parfois, vous pouvez démontrer plus d'inquiétude par des sons non verbaux tels que « Mmm », « Mmm-hmm » et « euh huh » qu'en disant : « Oui, je comprends ».

Vous pouvez facilement fournir des propos de soutien pendant que d'autres personnes parlent ou lorsqu'elles font une pause. Vous leur suggérez que vous écoutez. De tels sons encouragent l'orateur à continuer sans interruption.

Arrêter de parler

Vous ne pouvez pas écouter si vous parlez. La plupart d’entre nous préfèrent parler plutôt qu’écouter. Même lorsque nous ne parlons pas, nous avons tendance à nous concentrer sur ce que nous allons dire ensuite plutôt que d’écouter ce qui est dit. Donc, vous devez arrêter de parler avant de pouvoir écouter.

Ainsi, Polonius dans Hamlet de Shakespeare a dit : « Donnez à chacun votre oreille, mais à peu de gens votre voix. » Restez simplement silencieux. Ne parlez pas car toutes les autres directives en dépendent. Alors, arrête de parler.

Les gens disent que Dieu a donné deux oreilles et une langue, ce qui est une douce allusion au fait que vous devriez écouter plus que parler. De plus, l’écoute nécessite deux oreilles, une pour le sens et une pour le ressenti.

Mettez celui qui parle à l'aise

Aidez la personne à se sentir libre de parler. C’est ce qu’on appelle souvent un environnement permissif. Si vous mettez la personne à l'aise, elle parlera mieux. Vous obtiendrez de meilleures informations avec lesquelles vous pourrez prendre de meilleures décisions.

Écouter est un acte volontaire, donc améliorer votre capacité d’écoute est en grande partie une question de conditionnement mental ; il faut vouloir s'améliorer.

Des experts comme Nisbet (1988), Pearson et Nelson (1997 : 64-68) et les « 10 commandements de l’écoute », etc., ont prescrit quelques lignes directrices pour une écoute efficace. Ils sont mentionnés avec une brève élaboration :

Montrez à l'orateur que vous souhaitez écouter

Regardez et agissez avec intérêt. Ne lisez pas votre courrier, ne répondez pas au téléphone, etc., pendant que quelqu'un parle. Cela distraira celui qui parle. Écoutez pour comprendre plutôt que pour vous opposer.

Supprimer les distractions

Ne gribouillez pas, ne tapotez pas avec votre crayon ou votre stylo et ne mélangez pas les papiers. Fermez la porte si cela garantit le calme.

Faites preuve d'empathie avec les causeurs

Essayez de comprendre le point de vue de l'orateur de son point de vue. Alors, placez-vous à la place de celui qui parle et regardez son point de vue. Cela créera un climat de compréhension.

Sois patient

Accordez suffisamment de temps à la personne qui parle. Ne les interrompez pas. Cela créera des obstacles à l’échange d’informations.

Gardez votre sang-froid

La colère crée du bruit dans la communication. Une personne en colère peut donner un mauvais sens aux mots. Les gens en colère construisent des murs entre eux. Ils durcissent leurs positions et bloquent leur esprit aux paroles des autres.

Allez-y doucement avec les arguments et les critiques

Les arguments et les critiques ont tendance à mettre celui qui parle sur la défensive. Ils peuvent « se taire » ou se mettre en colère. Alors ne discutez pas. Même si vous gagnez la dispute, vous perdez. Il est rare que l’une ou l’autre des parties profite d’une telle controverse.

Poser des questions

Poser des questions encouragera la personne qui parle et montrera que vous écoutez. Cela aide à développer davantage les points. Vous devez donc faire preuve d’ouverture d’esprit. Vous pouvez aider à développer le message et garantir l’exactitude du sens.

Prendre du temps

Si vous n'avez pas le temps d'écouter, il est préférable de le dire plutôt que d'écouter à moitié ou de précipiter l'orateur.

Soyez prêt à apprendre

N'écoutez pas avec des idées arrêtées ou avec une réticence au changement. Soyez ouvert à d’autres options.

Ne fais pas semblant

Ne faites pas semblant de pseudo-écouter. Préparez-vous à écouter pleinement et à écouter avec soin et attention.

خاطب الجمهور، وليس المرئيات فقط. انظر إلى العناصر المرئية فقط عندما ينبغي للجمهور ذلك.

خذ كل نقطة من النقاط الرئيسية واحدة تلو الأخرى وتعلم كيفية تقديم كل منها مع المواد الداعمة لها كوحدة واحدة.

تجنب حجب رؤية الجمهور للمرئيات. التأكد من أن المنابر أو الأعمدة أو الكراسي أو غيرها من العوائق لا تعيق رؤية الجمهور. انتبه إلى عدم الوقوف في مرمى نظر أي شخص.

قم بتضمين الوسائل المساعدة المرئية التي ستستخدمها وفي الهامش، وليس المكان الذي يجب استخدام كل وسيلة مساعدة فيه.

قدّم العناصر المرئية بإيجاز.

توقع الأسئلة من الجمهور. قم بتدوينها على الورق وفكر في الإجابات المدروسة.

Jugez le contenu, pas la livraison

توقف في الوقت المخصص. بعد ذلك، قم بقص الخطاب ومراجعته وفقًا لذلك حتى تتمكن من إلقاءه في الوقت المحدد، مما يسمح أيضًا بفترة للأسئلة والأجوبة.

Écoutez les idées

في الكلام، المتحدث هو جزء من الرسالة. يتقبل جمهورك الكلمات التي تتواصل بها وما يرونه فيك. ما يرونه فيك يمكن أن يؤثر بشكل كبير على المعاني التي تتطور في أذهانهم.

تأكد من أن العناصر المرئية كبيرة بما يكفي لرؤيتها في أي مكان في الغرفة.

وبالتالي، يجب عليك تقييم تأثيرك الشخصي بعناية على الرسالة التي تقدمها. اهتم بالجوانب التالية من السلوك الشخصي:

اجعل العناصر المرئية بسيطة عن طريق الحد من عدد الأشرطة والخطوط والمنحنيات.

أ. الخصائص الشخصية

قم بتقريب الأرقام من أجل الوضوح.

أربع خصائص شخصية ستجعل منك متحدثاً قوياً. لذا، فكر في المناقشات والاقتراحات الواردة أدناه للتغلب على المشكلات المحتملة.

ستجعلك التدريبات أكثر ارتياحًا مع المواد، ولا يزال بإمكانك المراجعة عند الضرورة. قف وألقي حديثك بصوت عالٍ أثناء التمرين. يوصى بالتمرين ثلاث مرات. ضع في اعتبارك ما يلي أثناء التدريب:

إن ثقتك بنفسك وثقة جمهورك بك هما عاملان حيويان ومتكاملان ضروريان للمتحدث الجيد.

تخيل دائمًا الجمهور الذي أمامك.

تميل ثقتك بنفسك إلى إظهار صورة تلهم الثقة لدى جمهورك. وبالمثل، فإن ثقة جمهورك بك يمكن أن تعزز إحساسك بالأمان، مما يجعلك أكثر ثقة في قدرتك.