Maîtriser la classe sociale et le comportement des consommateurs : 🔐La clé du succès marketing🎯

Maîtriser la classe sociale et le comportement des consommateurs : 🔐La clé du succès marketing🎯

Le système de classes sociales existe dans toutes les sociétés. Des différences substantielles en matière de comportement d’achat sont constatées entre les classes.

Différentes classes font leurs achats dans différents magasins et préfèrent un traitement différent de la part des vendeurs. Les personnes de différentes classes sociales achètent différentes marques et présentent des modèles de dépenses et d’épargne différents. Ceux-ci ont des impacts sur formulation d'une stratégie marketing.

Ainsi, il peut être nécessaire de concevoir des programmes de marketing adaptés à des classes sociales spécifiques.

Table des matières

Pourquoi la connaissance des classes sociales est-elle requise pour un marketeur ?

  1. Connaître les classes sociales aide les spécialistes du marketing à prendre de meilleures décisions, par exemple sur la manière de faire de la publicité, de fixer les prix et de distribuer les produits.
  2. La classe sociale affecte la façon dont les gens achètent des choses, notamment ce qu’ils achètent, où ils l’achètent, à quelle fréquence, comment ils paient et pourquoi ils décident d’acheter.
  3. Ignorer la classe sociale peut rendre le marketing inefficace, mais en tenir compte permet de cibler les bonnes personnes avec les bons messages.
  4. Comprendre la classe sociale permet de découvrir ce que veulent et aiment les différents groupes de personnes, afin que le marketing puisse être personnalisé en fonction de leurs besoins.
  5. Les spécialistes du marketing doivent se tenir informés des changements de classe sociale pour adapter leurs stratégies et atteindre avec succès différents groupes de clients.

Le message publicitaire et les médias à sélectionner pour chaque classe, les conceptions et les prix fixés pour chaque groupe et la manière de distribuer le produit à chaque groupe peuvent être décidés de manière appropriée avec une bonne connaissance des classes sociales et de leurs modèles de comportement.

L’étude des classes sociales fournit une explication importante de certains aspects du comportement d’achat.

Les spécialistes du marketing sont particulièrement intéressés par l'étude des classes sociales, car il existe une corrélation entre le statut social d'un consommateur et ses habitudes d'achat. Cela inclut ce qu'il achète, d'où il achète, la fréquence à laquelle il achète, la manière dont il effectue les paiements, ce qui le motive à acheter et le processus mental impliqué dans la décision d'achat.

Le concept de classe sociale est à la fois utile sur le plan analytique et pertinent pour les décisions marketing. Sans une bonne connaissance des classes sociales, de leurs caractéristiques et de leurs impacts sur le comportement des consommateurs, il n'est pas possible pour un spécialiste du marketing de concevoir des stratégies appropriées dans des domaines allant du développement de produits à la segmentation du marché, en passant par la tarification et enfin la distribution.

Contexte de l’étude des classes sociales

Les gens dans une société particulière sont divisés en différentes classes sociales distinctes. Les gens sont classés en classes sociales selon différentes caractéristiques.

Les modes de consommation varient avec l'évolution des classes sociales. Pour les spécialistes du marketing, il est impératif de savoir comment chaque classe se comporte par rapport au comportement des consommateurs.

Il faut savoir que le plus fondamental et le plus intrigant de tous les phénomènes humains est la tendance des individus à la fois à se différencier les uns des autres et à se regrouper sur la base de similitudes ou de cohérences. C’est la base de l’un des concepts les plus centraux du marketing : segmentation du marché.

Le marché total, comme vous le savez, est divisé en différents sous-groupes de nature et de caractéristiques homogènes. Des similitudes se trouvent entre les membres d’un sous-ensemble particulier, alors qu’ils sont différents des membres d’autres sous-ensembles.

En raison des différences entre les groupes/sous-ensembles, les modèles de comportement varient entre eux. Les sociologues appellent cela la structure sociale. Cela implique qu'un groupe de personnes ou un marché peut être structuré ou subdivisé en groupes plus petits en fonction des différences dans leurs modèles de comportement.

On peut structurer les groupes de consommateurs de plusieurs manières. Vous pouvez constater des différences dans les caractéristiques démographiques des consommateurs. Ils peuvent également différer les uns des autres dans la mesure dans laquelle ils possèdent des éléments intellectuels et matériels tels que des connaissances, des compétences et de l’argent.

Nous utilisons le concept de classe sociale pour décrire ces différences constatées entre les consommateurs. Encore une fois, un groupe de consommateurs peut différer d’un autre groupe en fonction des coutumes qu’ils pratiquent ou suivent.

Comme les structures sociales varient selon les groupes, ils affichent des modes de consommation, des modes de vie et des comportements différents. Il est donc nécessaire d’étudier différents types de structures sociales. Une telle étude peut aider un spécialiste du marketing à mieux comprendre le comportement des consommateurs. À partir de cette prise de conscience, les spécialistes du marketing s'intéressent vivement à savoir différents aspects de la stratification sociale et la classe sociale qui peuvent les aider à mieux comprendre le comportement des consommateurs et à développer des stratégies marketing appropriées.

Comment déterminer l'appartenance à un groupe d'un individu ?

Un spécialiste du marketing doit savoir mesurer les classes sociales des personnes vivant dans un pays particulier. Il existe de nombreuses techniques pour mesurer les classes sociales. Les spécialistes du marketing doivent également connaître les types de classes sociales qui existent dans le monde, ainsi que leurs caractéristiques. Cela les aidera développer le bon produit pour la bonne classe de personnes.

Les spécialistes du marketing souhaitent savoir à quoi ressemblent les gens dans les différentes classes sociales. Ils peuvent demander l’aide de sociologues qui ont développé des approches simples pour déterminer l’appartenance à une classe sociale des individus.

Les spécialistes du marketing, pour formuler leurs stratégies, doivent savoir qui appartient à quelle classe. Le nombre de facteurs détermine qui appartient à quelle classe dans le système social.

Les facteurs fondamentaux déterminant l’appartenance à un groupe d’un individu sont :

  • Profession
  • Performance personnelle
  • Biens/artefacts
  • Interactions/associations
  • Éducation
  • Influence

Profession

Que se passe-t-il lorsque vous rencontrez quelqu'un pour la première fois ? Habituellement, vous demandez d’abord le nom de la personne, puis vous lui posez des questions sur ce qu’elle fait. La réponse à la deuxième question vous en dira beaucoup sur cette personne.

Les analystes du comportement des consommateurs considèrent la profession comme le meilleur indicateur de classe sociale. En général, les cotes de prestige des professions coïncident avec des hypothèses concernant le salaire ou d'autres récompenses monétaires, le niveau d'éducation et le pouvoir social ou politique.

Dans notre société, nous classons généralement les secrétaires, les généraux et les hommes d’affaires prospères dans les classes supérieures, tandis que les professeurs d’université sont considérés comme des membres de la classe moyenne.

Performance personnelle

Les performances personnelles et les réalisations d'un individu peuvent également indiquer sa place dans le classement social. La majorité des avocats de notre pays appartiennent à la classe moyenne. Mais un avocat comme le Dr Kamal Hossain se situe définitivement dans la classe supérieure uniquement en raison de ses performances ou de ses réalisations personnelles.

Biens/artefacts

Les objets matériels qu'un individu possède indiquent son appartenance à une classe. Il est évident que les vêtements, l'ameublement, le type

de la maison et les appareils possédés et utilisés par les personnes des classes moyennes et supérieures varient. Ainsi, l'appartenance à une classe sociale d'un individu peut être déterminée par le type de maison dans laquelle il vit, les vêtements qu'il porte, l'automobile qu'il conduit et les appareils électroménagers qu'il utilise.

Interactions/associations

Nous nous sentons à l'aise lorsque nous nous mélangeons et que nous sommes avec des personnes partageant des valeurs et un comportement similaires. L'interaction ou l'association peut être considérée comme un déterminant important de la classe sociale d'un individu. On constate que les amitiés, les fréquentations et les mariages ont lieu entre personnes de la même classe.

Éducation

Une éducation plus élevée ou plus signifie généralement une classe sociale plus élevée. Les personnes titulaires d'un doctorat. Les diplômes ne sont pas nombreux dans les classes inférieures. En revanche, un baccalauréat est presque une condition préalable pour intégrer la classe moyenne contemporaine.

Influence

Tout le monde dans la société ne détient pas et n’utilise pas le même degré d’influence. Dans une société complexe, les individus ayant et exerçant plus de pouvoir sont considérés comme membres des classes sociales supérieures. Généralement, personnes exerçant des fonctions de coordination, tels que les ministres, les généraux et les secrétaires, sont traités comme des membres des classes supérieures.

Techniques de mesure de la classe sociale

La profession, l’éducation, le revenu et, dans une moindre mesure, la zone d’habitation sont les principales dimensions utilisées pour déterminer le statut social des individus. Ce sont les dimensions de statut basées sur la réussite.

Il existe également des dimensions de non-réussite, telles que l'âge, le sexe et le statut des parents. Mais la question se pose : comment mesurer ces dimensions de la manière la plus efficace ? Un large éventail de techniques de mesure de la classe sociale est disponible.

Les techniques de base utilisées par les spécialistes du marketing pour mesurer les classes sociales sont

  1. Approche réputationnelle.
  2. Approche subjective.
  3. Approche objective.

Discutons-en maintenant brièvement :

Approche réputationnelle

Lloyd Warner, l’un des pionniers de l’étude des classes sociales, a développé l’approche réputationnelle pour mesurer la classe sociale. Le nom suggère que la réputation sociale d'une personne ou parmi ses voisins ou associés déterminera sa classe sociale.

Selon cette méthode, les gens sont invités à évaluer leur position sociale ou à classer les personnes qu’ils connaissent.

Cette méthode est appliquée à l'aide d'un méthode d'entretien.

L'enquêteur sélectionne un groupe de répondants et leur demande de donner leur avis sur leurs voisins ou personnes connues concernant leur statut social. Les répondants ne sont pas obligés de donner leur avis ; les réponses spontanées sont prises en compte.

Approche subjective

Comme son nom l’indique, l’approche subjective est sujette à des biais individuels.

Selon cette méthode, les individus sont invités à se classer en classes sociales. Les individus s’évaluent en fonction de leur compréhension et non de la façon dont les autres les perçoivent dans la société. Le problème réside ici dans le fait que les individus sont susceptibles de s’évaluer plus haut que leur statut social réel.

De plus, ils sont susceptibles d’éviter la signification implicite des différentes classes sociales. De ce fait, cette méthode peut donner une fausse idée au marketeur quant à la taille de chaque classe sociale.

Approche objective

La méthode objective mesure les classes sociales en fonction de certaines variables démographiques. Il est exempt de préjugés individuels.

Les deux autres approches décrites ci-dessus ne sont pas exemptes de préjugés personnels. La technique de réputation prend en compte les opinions des autres concernant la classe sociale d'un individu, alors que d'autres peuvent ne pas classer un individu de manière appropriée, soit en raison de leur propre aversion, soit pour protéger leur image de soi.

La méthode subjective n’est pas exempte de biais dans le sens où les individus sont la plupart du temps susceptibles d’exagérer leurs propres positions par rapport aux autres.

La méthode objective, pour mesurer les classes sociales des individus, utilise des variables démographiques telles que le revenu, la profession, l'éducation, le type ou la zone de résidence, l'implication organisationnelle et les biens matériels.

Il existe deux types de méthodes objectives : l’indice à facteur/élément unique et l’indice à facteurs/éléments multiples.

L’indice unique facteur/élément

Il calcule le statut social sur la base d’une seule dimension.

Étant donné que plusieurs dimensions influencent le statut global d'un individu, cette méthode est généralement moins précise pour prédire la position sociale ou le statut d'un individu dans la société que les indices à éléments multiples bien développés.

Cependant, l’indice à élément unique permet d’estimer l’impact de dimensions spécifiques du statut sur le processus de consommation. Trois indices à élément unique couramment utilisés par les spécialistes du marketing pour mesurer les classes sociales des consommateurs sont le revenu, la profession et l'éducation.

Le revenu est un indicateur de statut et de pouvoir d’achat. Il existe une corrélation entre le revenu et le statut. Mais l’utilisation du revenu comme dimension de mesure de la classe sociale pose plusieurs problèmes.

Les chercheurs se demandent s’ils doivent prendre en compte le revenu familial ou individuel, le revenu avant ou après impôt, ou même le salaire ou le revenu total.

De plus, il est difficile de recueillir des données précises sur les revenus. Même s’il existe une corrélation entre le revenu et le mode de vie, ce n’est pas toujours vrai. Un professeur d'université peut avoir le même revenu qu'un mécanicien automobile, mais les modes de vie de ces deux individus seront différents, tout comme leurs classes sociales.

Étant donné que l’éducation influence les goûts, les préférences, les valeurs et les attitudes d’un individu, elle est considérée comme une variable utile pour mesurer les classes sociales des individus.

De plus, il est assez facile de mesurer les niveaux d’éducation et peut donc être utilisé efficacement pour mesurer les classes sociales.

L’indice le plus largement utilisé est celui de la profession. Le type de travail que l'on exerce a une incidence directe sur son mode de vie et donc sur sa classe sociale.

Mais dans la plupart des cas, la profession est liée à l’éducation et au revenu. L’une des difficultés liées à l’utilisation de la profession comme dimension de mesure de la classe sociale est qu’il est très difficile de déterminer le statut relatif de nombreux titres d’emploi qui existent dans la société.

Pour résoudre ce problème, on peut développer une hiérarchie des professions en termes de prestige, d'éducation et de revenu.

Index de facteurs/éléments multiples

L'indice à éléments multiples peut fournir une prévision plus précise des classes sociales des personnes.

Cette méthode intègre plus d'une variable démographique et mesure les classes sociales en fonction de plusieurs variables à la fois. Il existe un certain nombre d’index à éléments multiples développés par les chercheurs.

Trois des méthodes les plus utilisées sont :

  1. Indice de Warner des caractéristiques de statut (ISC)
  2. Indice Hollingshead de position sociale (ISP)
  3. Indice de statut informatisé de Coleman (CSI)

Parmi ces trois méthodes, celle de Warner (ISC) est la plus utilisée. Jetons maintenant un bref aperçu des deux premières méthodes car elles sont largement utilisées.

Indice de Warner des caractéristiques de statut (ISC)

Cette méthode est l’indice multi-items le plus largement reconnu et utilisé pour mesurer les classes sociales. Il est basé sur des mesures de l'occupation, de la source de revenu, du type de maison et de la zone d'habitation – quatre facteurs socio-économiques importants.

Warner a défini chacune de ces quatre dimensions sur une gamme de sept catégories et a attribué des pondérations différentes à chacune des catégories. Les individus sont classés dans l'une des six classes sociales selon cette méthode.

Indice Hollingshead de position sociale (ISP)

Une autre méthode bien développée et largement utilisée pour mesurer les classes sociales est l’indice de position sociale Hollingshedad (ISP). Cette méthode mesure les classes sociales selon deux dimensions : la profession et le revenu.

Cette méthode mesurait ou reflétait la position sociale globale d'une famille individuelle au sein de la communauté. Cet indice peut être vu dans la figure suivante :

Maîtriser la classe sociale et le comportement des consommateurs : 🔐La clé du succès marketing🎯

Sous-culture basée sur la classe sociale

La classe sociale peut également être utilisée comme déterminant des différences sous-culturelles. Il pourrait y avoir une sous-culture des riches, une sous-culture de la classe moyenne et une sous-culture de la pauvreté.

Les personnes appartenant à la sous-culture des riches afficheront des comportements d'achat différents de ceux des classes moyennes et pauvres.

Les riches seront très sélectifs dans leurs achats ; les gens de la classe moyenne auront un contrôle substantiel sur leurs décisions de consommation ; les pauvres, en revanche, seront très prudents et prudents dans leurs décisions d’achat.

La sous-culture de la pauvreté se compose de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté. Ils éviteront d’acheter des produits alimentaires préemballés, instantanés et surgelés en raison de leurs faibles revenus, car ils sont susceptibles d’être plus coûteux que les produits frais de base.

Comme ils ont des opportunités éducatives limitées, ils développent des attitudes, des perspectives et des motivations différentes, ce qui se traduit par des comportements d'achat différents. La plupart de leurs revenus sont consacrés à des nécessités telles que la nourriture et le logement.

Seule une petite partie de leurs revenus est consacrée à l’habillement, aux transports, aux loisirs et au luxe. Ils recherchent essentiellement des articles à bas prix, privilégient les magasins où ils obtiennent du crédit et sont attirés par les différentes incitations des commerçants.

Types de classes sociales, leurs caractéristiques, un comportement d'achat

Dans chaque société, des classes sociales existent. Les classes sociales sont des unités distinctes composées d’individus partageant des attitudes, des valeurs et des modèles de comportement communs. Bien que les classes sociales puissent être catégorisées de différentes manières, la classification de WL Warner est largement acceptée. Il a identifié six classes sociales qui existent dans les sociétés du monde entier :

  1. supérieur-supérieur.
  2. ower-supérieur.
  3. moyenne supérieure.
  4. Milieu inférieur.
  5. supérieur inférieur.
  6. inférieur-inférieur.

Les spécialistes du marketing s'intéressent particulièrement aux classes sociales car leur connaissance aide à formuler une segmentation de marché appropriée, stratégies de positionnement, de tarification, de distribution et de communication.

Classe supérieure-supérieure

La classe supérieure supérieure est composée de personnes issues de familles anciennes et riches, souvent avec un patrimoine hérité d'au moins plus d'une génération.

Les personnes de ce groupe ont un comportement très raffiné. Les membres de ce groupe vivent souvent dans de grandes maisons situées dans des quartiers huppés. Ils font preuve d’un sens de responsabilité sociale et fréquentent les magasins chics, chers et prestigieux.

Même si les gens des classes supérieures achètent des objets coûteux, ils n’affichent pas ostensiblement leur richesse et leurs propriétés. Les personnes de ce groupe constituent un très bon marché pour les antiquités, l’art, les bijoux chers et rares, les voyages de luxe et les produits au design unique.

Lorsqu'ils achètent différents articles, ils attendent des services spéciaux de la part des vendeurs. Leurs revenus proviennent essentiellement de patrimoines hérités. Ils sont aristocratiques et peu nombreux et sont considérés comme une élite par les autres membres de la société.

Leurs enfants fréquentent des écoles privées coûteuses et sont diplômés des meilleures universités. Ils dépensent de l’argent de telle manière que cela semble sans importance, mais ils ne se montrent pas.

Les membres de la classe supérieure fournissent également du leadership et des fonds pour les activités sociales. Ils servent d'administrateurs pour les hôpitaux, les institutions éducatives, sociales, caritatives et religieuses.

Classe inférieure-supérieure

Ce groupe est similaire à la classe supérieure supérieure dans les maisons coûteuses dans les meilleurs quartiers et dans les modes de vie, mais il lui manque une ascendance distinguée. Leurs comportements ne sont pas aussi raffinés que ceux des gens des classes supérieures. Dans certains cas, leurs revenus sont en moyenne légèrement supérieurs à ceux des familles de la classe supérieure. Mais leur richesse est plus récente et n’est pas héritée.

Il s’agit d’une classe nouvellement riche, composée de ceux qui ont récemment atteint leur richesse et qui ne sont pas tout à fait acceptés par les couches supérieures.

Les fondateurs de grandes entreprises, les avocats et les médecins fortunés entrent dans cette classe. Ils imitent la vie gracieuse des supérieurs.

Les membres de la société les qualifient de « nouveaux riches » et de nouvelle élite prospère de la génération actuelle. Le mode de consommation de ce groupe est souvent plus visible. Leur mode de consommation est un symbole de leur position sociale.

Ce sont eux qui achètent le plus de maisons plus grandes, de vacances plus chères, de vêtements, de nourriture et de meubles, ainsi que de voitures de luxe. Comme leur richesse est acquise au cours de leur vie, et non pas celle de la deuxième ou de la troisième génération, ils ne sont pas acceptés dans la classe supérieure.

Classe moyenne supérieure

La classe moyenne supérieure est composée d'hommes d'affaires et de professionnels moyennement prospères et de propriétaires d'entreprises de taille moyenne.

Les membres de la classe moyenne supérieure sont généralement très instruits et ont un fort désir de réussite. Ils sont très axés sur la carrière et offrent à leurs enfants un environnement leur permettant de réussir dans leur vie. Financièrement, ils sont moins aisés que les classes moyennes supérieures.

La plupart des membres de la classe moyenne supérieure manquent de lignée ou ne s'en soucient pas beaucoup. En raison de leur niveau d'éducation, ils sont souvent considérés comme les « yeux et le cerveau » de la société. Ce sont des citoyens respectables, performants et solides, dotés de normes morales élevées et d’intégrité personnelle. Leurs revenus proviennent essentiellement non pas de la richesse investie mais des salaires.

Les positions des classes moyennes supérieures sont obtenues grâce à leur orientation professionnelle et à leur profession. Ils participent à un large éventail d’activités sociales et culturelles. Les achats des classes moyennes supérieures sont plus visibles que ceux des

de la classe supérieure. Ils achètent généralement des articles socialement significatifs et liés à leur statut. Ils soutiennent des causes sociales, vivent bien et interagissent fortement avec les membres de leur classe.

Les gens de cette classe sont préoccupés par la qualité de vie et, par conséquent, ils choisissent des maisons et des meubles pour une vie divertissante et agréable.

Bourgeoisie

Cette classe est principalement composée de cols blancs qui gagnent des revenus respectables et mènent une vie moyennement confortable. Les gens de cette classe font très attention lorsqu’ils dépensent leur argent.

Les petits entrepreneurs, les enseignants, les techniciens, les vendeurs et les employés de bureau appartiennent généralement à cette classe. Il s'agit d'une classe relativement importante dans toute société. Les gens de cette classe sont axés sur le foyer et la famille, moralement sérieux et religieux.

Ils se conforment davantage aux normes culturelles que les membres de toute autre classe sociale. Ils aspirent à la respectabilité en faisant ce qui est juste et en achetant des articles populaires. Ils économisent de l’argent pour offrir une meilleure éducation à leurs enfants, améliorant ainsi leur classe sociale.

Ayant peu confiance en leurs propres goûts, ils achètent majoritairement des produits standardisés. Ils consacrent plus d’efforts à leurs achats et considèrent les décisions d’achat comme exigeantes et fastidieuses. Ils sont très sensibles aux prix.

Classe inférieure-supérieure

Il s’agit du segment de classe sociale le plus important dans de nombreux pays. Il s’agit de travailleurs solides qui recherchent la sécurité et la protection de ce qu’ils possèdent déjà. Ils sont moins instruits, ont des salaires inférieurs et occupent des emplois semi-qualifiés ou non qualifiés.

Ils consacrent une grande partie de leurs revenus à la nourriture et au logement. Ils sont très soucieux de respectabilité et entretiennent des liens étroits avec leur famille pour leur apporter un soutien économique et émotionnel. Ils ont tendance à vivre dans des maisons plus petites et à mener une vie routinière. Leurs décisions d’achat sont souvent impulsives en raison d’un manque de confiance en soi.

Ils s'appuient davantage sur les vendeurs et la publicité. Les personnes de cette classe sont les moins impliquées dans les activités civiques et ont peu d’interactions avec les autres membres de la société, à l’exception des membres de leur propre classe. Ils préfèrent profiter des plaisirs d’aujourd’hui plutôt que d’épargner pour l’avenir.

Classe inférieure-inférieure

Cette classe est composée d’ouvriers non qualifiés, de personnes occupant des métiers non respectables, de chômeurs et de personnes qui dépendent de l’aide sociale.

Ils vivent en dessous du seuil de pauvreté et disposent de revenus très limités pour subvenir à leurs besoins. Ils ont tendance à vivre au jour le jour. Les gens de cette classe sont peu instruits et vivent dans des maisons et des quartiers insalubres. Ils manquent d’ambition et d’opportunités pour améliorer leur situation.

Différences de style de vie entre les classes sociales

L'étude des classes sociales est importante pour les spécialistes du marketing dans le sens où les modes de vie varient selon les classes sociales à mesure que leurs valeurs, attitudes et comportements varient.

En raison de ces variations, les gens de différentes classes nécessitent différents types de produits, ce qui nécessite que les spécialistes du marketing suivent différentes stratégies de marketing.

Ces différences peuvent être utilisées comme bases de la segmentation du marché et du développement de stratégies de communication. Nous allons maintenant développer un profil représentatif des modes de vie des différentes classes sociales.

Modes de vie des Hauts-Hauts

Ils sont internationaux dans leur résidence, leurs relations et leurs amitiés. Ils vivent gracieusement, défendent la tradition et la réputation familiales, prennent soin de la communauté, contribuent largement aux œuvres caritatives, appartiennent et dirigent des organisations socioculturelles de premier plan et reflètent à travers leurs comportements qu'ils sont de sang bleu.

Modes de vie des bas-hauts

Les personnes de cette classe affichent un style de vie qui est un mélange de la quête d'une vie vertueuse des classes supérieures et de la volonté de réussite des classes moyennes supérieures.

Ils utilisent ostensiblement leurs richesses nouvellement gagnées. Ils affichent leur statut à travers de nombreux symboles matériels. Ils aiment aussi donner aux autres l'idée qu'« ils sont des innovateurs », en achetant et en utilisant des produits de dernière génération.

Modes de vie des classes moyennes supérieures

Les personnes de cette classe sont très motivées par la réussite et orientées vers la carrière. Ils l’affichent en réussissant rapidement dans leur carrière. Leur motivation à réussir se manifeste également par leur forte participation aux activités civiques et culturelles.

Ils se révèlent également être de grands socialisateurs. Les gens de cette classe ont un vif intérêt à obtenir de meilleures choses dans la vie. Ils affichent leur mode de vie à travers les maisons où ils vivent et en réalisant des achats ostentatoires.

Modes de vie des classes moyennes inférieures

Les gens de cette classe désirent vivre dans des maisons bien entretenues. Ils meublent et décorent soigneusement leurs maisons. Ils préfèrent généralement vivre dans des maisons au bord de la route.

hé, ils essaient toujours de mieux faire leur travail, à la maison comme au travail. Comme l'objectif principal de ce groupe est leur maison, ils consacrent beaucoup de temps à des activités centrées sur la maison, comme garder la maison propre et bien rangée.

Ils veulent toujours que leurs enfants se comportent bien. On constate qu’ils pratiquent massivement la religion. Ils ne se révèlent pas innovants dans leur mode de vie.

Modes de vie des Hauts-Bas

Ils sont orientés vers le bien-vivre. Ils profitent de la vie au quotidien. Les personnes de cette classe sont préoccupées par des relations humaines stables dans leur vie de tous les jours. Ils recherchent horizontalement leurs normes et standards de comportement.

Les femmes de cette classe consacrent suffisamment de temps à leur famille et aux activités familiales. Leurs horizons sociaux, psychologiques et géographiques s’avèrent restreints et ils n’acceptent pas facilement les changements. Ils sont plus susceptibles de rechercher la sécurité et la protection de ce qu’ils possèdent déjà. Ils mènent une vie routinière et vivent dans des quartiers ennuyeux de la ville, dans de petites maisons.

Modes de vie des bas-bas

Ils considèrent l’environnement comme la force qui contrôle et eux-mêmes comme des pions sur lesquels l’environnement agit. Ils rejettent souvent la moralité de la classe moyenne dans leur mode de vie. La plupart des membres de cette classe achètent à crédit. Ils traitent mal leurs enfants et vivent souvent au jour le jour. Ils sont fatalistes dans leur vision et leur comportement.

Analyser la classe sociale pour une segmentation efficace du marché🔍👨‍👩‍👧‍👦

Maîtriser la classe sociale et le comportement des consommateurs : 🔐La clé du succès marketing🎯

À ce stade, vous avez compris que les individus au sein des classes sociales développent et adoptent des modèles communs de comportement d’achat et de consommation.

Les personnes appartenant au même groupe ont tendance à avoir des attitudes, des valeurs, des modèles de langage et des possessions similaires. La classe sociale d’un individu est donc susceptible d’influencer de nombreux aspects de sa vie. Cela peut affecter, par exemple, les chances d'une personne d'avoir des enfants et ses chances de survivre à l'enfance.

La classe sociale d'une personne peut également influencer sa profession, ses pratiques religieuses, sa formation pendant son enfance et son niveau d'éducation.

Comme la classe sociale affecte de nombreux aspects de la vie d’une personne, elle influence également ses décisions d’achat. Il détermine le type, la qualité et la quantité de produits qu’une personne achète et utilise/consomme.

Cela affecte également les habitudes d'achat d'un individu et les types de magasins qu'il fréquente. Le tableau suivant présente sous forme synthétique le comportement d'achat de personnes appartenant à différentes classes sociales.

Modèles de comportement d'achat des personnes appartenant à diverses classes sociales

ClasseModèles de comportement d'achat
Supérieur-supérieurLes personnes de cette classe ne sont pas des acheteurs/consommateurs notoires. Ils achètent ou héritent de grandes maisons. Ils achètent des vêtements conservateurs. Ils fréquentent des magasins exclusifs.
Ils évitent les marchands de masse. Ils voyagent beaucoup. Ils achètent des produits chers et uniques.
Inférieur-supérieurIls mènent une vie gracieuse. Ils dépensent ostensiblement leur richesse en achats.
Ils achètent de grandes maisons et des voitures de luxe. Ils achètent des vêtements, de la nourriture et des meubles plus chers. Ils dépensent beaucoup en voyages à l’étranger.
Moyenne supérieureIls achètent des maisons chères pour indiquer leur position sociale. Ils achètent des produits tels que des assurances pour atteindre la sécurité financière.
Même si leur consommation peut être ostentatoire, ils se montrent prudents et veillent à ce que leurs achats soient socialement acceptables. Ils achètent généralement des produits de haute qualité dans le but de mener une vie agréable.
Milieu inférieurIls louent généralement des maisons.
Mais parfois, ils achètent des maisons pour être respectables dans la société.
Leurs maisons sont généralement bien entretenues grâce à l'achat d'objets de décoration.
Ils achètent généralement un meuble de conception standard et à prix modéré, un meuble à la fois.
Ils sont généralement sensibles aux prix et couvrent une grande variété de magasins et de zones commerciales. Les achats conjoints entre mari et femme sont plus courants dans cette classe.
Supérieur inférieurIls vivent dans de petites maisons ou appartements. Ils privilégient les marques nationales et sont généralement plus fidèles aux marques. Ils dépensent moins pour le logement et plus pour les articles ménagers. Ils consacrent une plus faible proportion de leurs revenus aux voyages.
Ils préfèrent généralement faire leurs achats dans des magasins non exclusifs. Ils sont davantage attirés par les offres promotionnelles et les incitations. Ils préfèrent également les facilités d’achat à crédit.
Inférieur-inférieurLeurs achats sont dans de nombreux cas impulsifs plutôt que planifiés. Ils consacrent une plus grande partie de leurs revenus aux nécessités quotidiennes.
Ils dépensent très moins pour l'éducation de leurs enfants. Ils préfèrent faire leurs achats dans les magasins locaux dont ils connaissent les propriétaires et peuvent obtenir des conditions de crédit faciles.

Implications marketing de la classe sociale en tant que déterminant du comportement d'achat

Les spécialistes du marketing s'intéressent particulièrement à la classe sociale car elle est liée aux habitudes d'achat des consommateurs. La majorité des spécialistes du marketing estiment qu'il existe une forte corrélation entre les habitudes d'achat et la classe sociale des consommateurs. Ils utilisent donc le concept de classe sociale pour expliquer le comportement du consommateur. Plusieurs études ont été menées sur les relations entre classe sociale et comportement de consommation. Les résultats de ces études fournissent des informations précieuses aux spécialistes du marketing, dont certaines sont discutées ci-dessous à titre de référence :

Classe sociale et comportement d'achat

La classe sociale est un indicateur utile du comportement d'achat, en particulier lorsqu'il s'agit de choisir un magasin pour des personnes appartenant à différentes classes. Il existe une relation étroite entre la classe sociale et le choix des magasins. Les membres de différentes classes sociales peuvent acheter le même produit ou la même marque dans différents points de vente.

La majorité des femmes de toutes les classes aiment faire du shopping, mais les raisons de ce plaisir diffèrent selon les classes. Des études sur les classes sociales ont montré que les femmes des classes inférieures aiment acquérir de nouveaux vêtements et articles ménagers.

D’un autre côté, les femmes des classes moyennes et supérieures profitent d’un environnement de magasin agréable, de présentoirs attrayants et de l’excitation du shopping. Il a également été constaté que les femmes des classes moyennes et supérieures font leurs achats plus fréquemment que les femmes des classes inférieures.

Les gens des classes moyennes et inférieures passent plus de temps à faire du shopping et aiment également faire du lèche-vitrines, tandis que les gens des classes supérieures préfèrent faire leurs achats rapidement.

Les gens des classes inférieures évitent les magasins haut de gamme et préfèrent les magasins où ils peuvent obtenir des réductions et d'autres avantages tels que du crédit et un service amical. Les gens issus des classes supérieures et moyennes supérieures sont très organisés dans leurs achats.

Ils connaissent mieux les différents aspects du processus d’achat.

Les gens de la classe moyenne consacrent plus d’efforts à leurs achats car ils sont soucieux du rapport qualité-prix et recherchent le meilleur rapport qualité-prix.

Les achats des individus des classes inférieures sont pour la plupart routiniers et ils s’appuient davantage sur des sources d’informations en magasin.

Classe sociale et utilisation des médias

Il existe une relation entre les classes sociales et l’usage des médias. Différentes études ont montré que les individus des classes supérieures passent une plus grande partie de leur temps libre à lire des magazines et des livres, à écouter la radio et à aller au cinéma. Ils passent moins de temps à regarder la télévision.

Les individus des classes supérieures lisent davantage de magazines d’information et d’analyse, de livres d’information et de documents éditoriaux dans les journaux. D'un autre côté, les individus des classes inférieures lisent davantage de livres de fiction, de magazines féminins généraux et d'actualités générales dans les journaux.

Les individus des classes inférieures ont également tendance à être moins abonnés aux journaux que les individus des classes moyennes et supérieures. Les individus des classes inférieures passent plus de temps devant la télévision que les individus des classes supérieures.

Ils sont attirés par les quiz, les comédies, les magazines et les émissions de variétés à la télévision, tandis que les individus des classes supérieures et moyennes supérieures aiment regarder des programmes sur des questions contemporaines, des émissions-débats télévisées, des documentaires, des films de fin de soirée et des drames. Les individus des classes inférieures sont généralement abonnés à des publications qui décrivent la romance et le mode de vie des artistes de la télévision et du cinéma.

Classe sociale et processus décisionnel

Engel, Blackwell et Miniard ont constaté que la quantité et le type de recherche d'informations entreprise par un individu varient en fonction de la classe sociale. Étant donné que les individus des classes inférieures disposent de sources d’informations limitées, ils sont désavantagés lorsqu’il s’agit de filtrer les informations. Ils s'engagent moins dans la recherche d'informations liées aux décisions d'achat. Ils comptent sur leurs proches et leurs amis proches pour obtenir des informations sur leurs décisions d'achat. Au contraire, les individus de la classe moyenne s’appuient davantage sur des environnements commerciaux tels que l’information médiatique. Ils sont également plus susceptibles d’effectuer des recherches manifestes.

Classe sociale et réponse aux messages publicitaires et promotionnels

Les messages publicitaires et promotionnels sont perçus différemment par les membres des différentes classes sociales. Les individus des classes inférieures ne comprennent pas les messages publicitaires et promotionnels contenant des significations connotatives et, par conséquent, ne manifestent pas d’intérêt pour ces messages.

Les symboles et les mots utilisés dans les messages publicitaires sont également interprétés différemment par les personnes de différentes classes en raison de différences d'orientation et d'expériences.

Les modèles de voix et de discours sont également perçus différemment par les personnes de différentes classes. Par exemple, les locuteurs ayant des voix et des modèles de discours de classe supérieure peuvent apparaître plus

crédibles aux yeux des classes supérieures que les locuteurs dont la voix est inférieure. Une publicité qui décrit la vie quotidienne et propose des solutions à des problèmes pratiques peut attirer davantage les personnes des classes inférieures.

Les messages publicitaires proposant des incitations telles que des « réductions de prix » ou « achetez-en deux, obtenez-en un gratuitement » peuvent influencer davantage les personnes des classes inférieures. Les gens de la classe moyenne veulent s’assurer que l’incitation en vaut la peine et ils essaient d’être rationnels lorsqu’ils répondent à de tels appels.

D’un autre côté, les gens de la classe moyenne supérieure perçoivent ces incitations de manière négative et ont tendance à être sceptiques à l’égard des allégations publicitaires et à se méfier des appels publicitaires émotionnels. Les gens de la classe supérieure peuvent être attirés par des attraits différents, sophistiqués, élégants, pleins d'esprit et individualistes.

Classe sociale et achat d'articles coûteux

La classe sociale des individus affecte également les marques de biens durables (tels que les meubles, les appareils électroménagers et les automobiles) qu’ils achètent.

Les individus de la classe supérieure ont tendance à acheter des marques renommées, chères et uniques, souvent dans des formats plus grands.

Ils sont davantage préoccupés par l’image associée à l’achat de biens durables. La classe moyenne supérieure essaie d'imiter la classe supérieure en achetant des biens matériels pour transmettre aux autres l'idée de ses réalisations. Les individus de la classe moyenne sont davantage intéressés par les marques de biens durables qui leur confèrent une acceptation sociale.

D’un autre côté, les individus des classes inférieures prennent en compte des facteurs tels que le prix, la durabilité, la facilité d’utilisation et les performances fonctionnelles lors de la sélection des marques de biens durables à acheter.

Classe sociale et loisirs

La façon dont les gens profitent de leur temps libre et leurs choix d’activités récréatives et de loisirs sont également influencés par les classes sociales auxquelles ils appartiennent.

Les individus des classes inférieures et moyennes profitent de leur temps libre en participant à des jeux et à des activités d'intérieur, en regardant la télévision et en rendant visite à leurs amis et à leur famille.

Dans les classes inférieures et supérieures, les maris et les femmes ont tendance à pratiquer leurs loisirs de manière indépendante. Dans la classe moyenne, en revanche, les maris et les femmes ont tendance à profiter ensemble des activités de loisirs.

Les individus des classes supérieures profitent principalement de leur temps libre à travers des jeux et des activités de plein air, comme l'organisation d'événements sociaux et culturels et la participation à des réunions de différentes organisations civiques.

Responsables marketing Il faut considérer l’influence des classes sociales sur les domaines mentionnés ci-dessus. Ils doivent reconnaître que les classes sociales influencent sélection de produits et services par les consommateurs.

Ils doivent également noter que les messages publicitaires et promotionnels sont perçus différemment par les personnes de différentes classes sociales.

Étant donné que les classes sociales influencent le comportement d'achat, la sélection des médias, la recherche d'informations et les activités de loisirs des personnes, les spécialistes du marketing doivent prêter attention à ces facteurs lors de la formulation de stratégies d'activités marketing.

Différentes stratégies de segmentation, de conception de produits, de tarification, de promotion et de distribution sont nécessaires pour différentes classes sociales pour que les spécialistes du marketing réussissent à cette époque de richesse et de conscience des clients.

Conclusion

La classe sociale influence le choix des magasins, différentes classes choisissant différents points de vente. L'utilisation des médias varie selon la classe, les classes supérieures lisant davantage et regardant moins la télévision.

Les processus de prise de décision diffèrent, les classes inférieures s’appuyant sur des réseaux personnels et les classes moyennes effectuant davantage de recherches. Les attraits publicitaires sont perçus différemment selon les classes, les classes inférieures réagissant aux incitations pratiques et les classes supérieures étant attirées par la sophistication.

Les préférences d'achat varient, car les classes supérieures donnent la priorité aux marques renommées, les classes moyennes recherchent l'acceptation sociale et les classes inférieures considèrent l'abordabilité.

Les activités de loisirs diffèrent, les classes inférieures et moyennes pratiquant des activités en salle et les classes supérieures participant à des événements en plein air. Les spécialistes du marketing doivent prendre en compte l'impact de la classe sociale sur le comportement des consommateurs pour élaborer des stratégies efficaces.

  1. Sélection du magasin : la classe sociale influence l'endroit où les gens font leurs achats. Les spécialistes du marketing doivent tenir compte de l'environnement du magasin et de l'expérience lorsqu'il s'agit de cibler différentes classes sociales.
  2. Utilisation des médias : les personnes de différentes classes sociales ont des préférences médiatiques différentes. Les spécialistes du marketing doivent adapter leurs stratégies publicitaires pour les aligner sur les habitudes médiatiques de leur public cible.
  3. Processus de prise de décision : la classe sociale affecte la manière dont les gens collectent des informations pour prendre des décisions d'achat. Les spécialistes du marketing doivent proposer des canaux d'information pertinents en fonction de la classe sociale de leurs clients cibles.
  4. Réponse à la publicité : La publicité attire différemment les personnes de différentes classes sociales. Les spécialistes du marketing doivent utiliser des messages et des incitations qui correspondent aux valeurs et aux expériences de chaque classe sociale.
  5. Achat d'articles coûteux : la classe sociale influence les préférences des marques pour les biens durables. Les spécialistes du marketing doivent tenir compte de la réputation, de l'acceptation sociale ou du caractère pratique de leurs produits en fonction de la classe sociale du public cible.
  6. Activités de loisirs : La classe sociale influence la façon dont les gens passent leur temps libre. Les spécialistes du marketing doivent aligner leurs offres sur les préférences de loisirs de leur public cible.
  7. Stratégies de marketing : la classe sociale affecte considérablement le comportement des consommateurs. Les marketeurs doivent adapter leurs stratégies aux caractéristiques et les préférences des différentes classes sociales pour réussir.