26 qualités essentielles d'un bon intervieweur

26 qualités essentielles d'un bon intervieweur

Le le succès de l'entretien dépend en grande partie sur les traits et qualités de l’intervieweur. Mais il n’existe pas de liste universellement acceptée des qualités d’un bon intervieweur. Un bon intervieweur possède dix qualités essentielles pour connaître le candidat, trouver son talent et ses compétences et l'évaluer correctement pour le poste.

Les 26 exigences/qualités/traits importants d’un bon intervieweur qui réussit sont mentionnés ci-dessous :

Connaissance du métier

Un bon intervieweur a suffisamment de connaissances sur le poste pour lequel il passe l’entretien.

Si l'intervieweur ne dispose pas de connaissances adéquates concernant les tâches, les responsabilités et les qualifications requises, il ne lui sera pas possible de sélectionner le meilleur candidat.

Formation et expérience

Les enquêteurs doivent avoir une expérience adéquate et formation pour mener un entretien de manière efficace et efficiente.

Ecouter attentivement

Les bons intervieweurs sont des auditeurs attentifs. Ils écoutent plus qu'ils ne parlent.

La tendance à l'écoute aide l'intervieweur à faire une meilleure évaluation. De nombreux entretiens échouent parce que l’intervieweur parle plus qu’il n’écoute.

Maturité émotionnelle

L’intervieweur doit être exempt de préjugés et d’émotions injustifiées. Il devrait être capable de juger la situation sur la base de la logique et de la sagesse.

Contrôle de la colère et de l'agressivité

Le contrôle de la colère, de l’arrogance ou de l’agressivité est un trait fondamental des intervieweurs qui réussissent. Ils ne doivent pas être agressifs ou intimidants.

Ils ne doivent ni induire le candidat en erreur ni réagir aux commentaires du candidat. Lorsque le candidat s'écarte du chemin de l'enquête, un bon intervieweur le ramène au but.

Attitude empathique

L'empathie est la capacité de comprendre ou de partager les sentiments ou les attitudes des autres. L'attitude empathique de l'intervieweur aide à soulager l'anxiété et la nervosité du candidat.

Les bons intervieweurs font preuve d'empathie envers la personne interrogée en utilisant un ton amical et chaleureux.

Capacité à reconnaître le caractère unique

Chaque personne interrogée est unique par ses qualités, son caractère, ses traits de caractère et son expérience. Un intervieweur réussi peut identifier la meilleure combinaison de talents et de qualités individuels pour un emploi particulier.

Personnalité stable

La personnalité est le moyen par lequel on peut créer une impression dans l’esprit des autres.

Un bon intervieweur possède une personnalité stable qui lui permet de traiter toutes les personnes interrogées de la même manière générale. Il ne doit montrer aucune inclination envers une personne interrogée en particulier.

Comportement extraverti

Le comportement extraverti est une autre qualité d’un bon intervieweur. Cette qualité aide l’intervieweur à être conversationnel, franc et amical.

Endurance physique

Un esprit sain va de pair avec une bonne santé. L'enquêteur doit posséder une bonne santé physique et mentale pour travailler dans des conditions de stress avec de nombreuses personnes interrogées.

Planifiez soigneusement l’entretien

Faites une liste d'informations ou de questions à la lumière des objectifs de l'entretien que vous souhaitez connaître ou poser à la personne interrogée. Vous devez l'utiliser comme plan pour l'entretien.

Bienvenue à la personne interviewée

Accueillez le candidat exactement de la même manière que vous accueilleriez un ami qui vous rend visite à votre bureau ou à votre domicile. Donnez-lui un sourire chaleureux et parlez-lui d'un ton ou d'une voix amicale.

Mettez l'intervieweur à l'aise

L'intervieweur peut être nerveux. Vous devriez donc essayer de mettre la personne interrogée à l’aise. Comment faire ça ? Établissez un climat de confort et de relation avec la personne interrogée. Commencez par une discussion amicale sur un point d’intérêt commun. Vous posez des questions sur son quartier d'origine, ses passe-temps, ses intérêts et ses emplois passés, etc.

Gardez les distractions au minimum

Gardez l’environnement physique de l’entretien complètement exempt de toutes sortes de distractions. Gardez le téléphone, la sonnerie, le travail de classement, l'entrée non invitée de quiconque, etc. éteints pendant l'entretien.

Rendre le but clair

Votre personne interrogée doit connaître le but de l’entretien dès le début. Dans de nombreuses situations, la personne interrogée peut connaître le but, comme un entretien d'embauche. Mais s’il ne le sait pas, vous devez lui expliquer le but clairement et honnêtement.

Laissez la personne interrogée parler le plus

Vous ne pouvez obtenir les informations requises que lorsque la personne interrogée parle. Vous devriez donc laisser la personne interrogée parler l’essentiel. Vous ne devez parler que pour guider le déroulement de l’entretien. Ne leur mettez jamais de mots dans la bouche, essayez plutôt de les mettre à l'aise et de les mettre dans une ambiance informelle et détendue.

Guider l’entretien

Vous devrez peut-être travailler pour amener la personne interrogée à participer efficacement à la session. Ainsi, vous posez des questions spécifiques et vous terminez les réponses lorsque vous disposez des informations dont vous avez besoin. En guidant l’entretien, vous devrez gérer des moments de silence. Un bref silence peut être acceptable, mais trop de silence peut être gênant pour toutes les personnes concernées.

Écouter

Vous devez écouter attentivement tout ce que dit la personne interrogée. De plus, vous devez donner l’impression d’écouter. Vos interlocuteurs seront plus détendus et parleront davantage s’ils sentent qu’ils ont toute votre attention.

Cadrer des questions axées sur les objectifs

Vous devez formuler vos questions de manière à obtenir des réponses adéquates de la personne interrogée. Décidez simplement si les questions ouvertes ou fermées vous donneront les informations souhaitées. Évitez les questions dirigées, à moins qu'elles ne répondent à votre objectif spécifique.

Ne dénigrez pas l'intervieweur

Vous ne devriez pas dénigrer la personne interrogée. Vous devez choisir une langue que la personne interrogée comprend. Soyez clair mais pas condescendant.

Accordez toute votre attention

Vous devez accorder toute votre attention à la personne interrogée et répondre en encourageant les expressions faciales, le mouvement et l'expression des yeux et les hochements de tête.

Respecter la position de la personne interrogée

Respectez l’opinion, le sentiment et le point de vue de la personne interrogée même si vous considérez qu’elle a tort.

Ne discutez jamais

Ne débattez pas avec la personne interrogée. Ne discutez jamais avec lui. Ne montrez pas votre surprise et ne montrez pas votre désapprobation.

Résumez l’entretien

Fournissez une sorte de résumé de ce qui a été décidé, discuté et/ou pris en compte lors de l’entretien.

Tenir un registre

Vous devrez enregistrer les informations. Vous l'écrirez dans une note. Écrire peut être dérangeant pour la personne interrogée, alors expliquez-lui au début de l'entretien pourquoi vous devriez prendre des notes. Mais vous devez écrire aussi rapidement et discrètement que possible. Vous pouvez enregistrer des informations peu de temps après l'entretien.

Terminer l'entretien

En tant que responsable de l'entretien, vous devez y mettre fin. Vous pouvez poser une question finale de type 1 qui indique que l'entretien est terminé. Une conversation amicale peut suivre l'interrogatoire. Fournissez à la personne interrogée une déclaration sur les actions futures attendues de sa part sur la base de l'entretien et sur ce que l'on attend de vous sur la base de l'entretien.